Construire et rénover

Construire sa maison : 5 étapes-clés

Démarches construction maison

Sommaire

Vous souhaitez vous lancer dans la construction d’une maison individuelle mais ne savez pas où donner de la tête ? C’est normal : faire construire est une entreprise complexe, longue et coûteuse, qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Pour y voir plus clair, nous vous proposons un guide destiné à vous accompagner dans votre réflexion et démarche : focus sur les 5 étapes de construction d’une maison individuelle.

Définir vos besoins pour calibrer votre projet de maison neuve

Avant de vous lancer dans la construction d’une maison, il est nécessaire de réfléchir à votre projet et de vous poser les bonnes questions :

  • Pourquoi voulez-vous une maison ?
  • Combien de personnes y vivront ?
  • Quid de la situation dans quelques années ?
  • Avez-vous besoin d’un garage ou d’un atelier ?
  • Et d’une buanderie ?
  • Quelle est la place d’un extérieur dans votre choix de cadre de vie ?

Se poser la question des besoins aide à mettre en lumière ce qui vous manque aujourd’hui et à prioriser les éléments les plus importants à construire dans votre future maison. Cela vous aide aussi à définir une surface minimale, qui dépendra du nombre de personnes qui y vivront et de leurs besoins.

Ainsi, nul besoin d’une maison de 3 ou 4 chambres si vos enfants sont déjà adolescents ou étudiants et qu’ils ne viennent qu’une fois tous les six mois. Une chambre d’ami peut suffire.

Vous devez ensuite vous poser la question de vos envies :

  • Quelle forme de maison voulez-vous pour vous et votre famille ?
  • Quels matériaux souhaitez-vous privilégier ?
  • Quelle disposition et quel plan pour votre maison ?

Le choix du plan a de fortes incidences sur le coût et l’aménagement de la maison : n’hésitez pas à prendre le temps de bien mûrir votre projet et le plan de votre futur foyer.

Savoir qui contacter pour construire votre maison

Une fois définis vos besoins et vos envies, vous pouvez vous adresser à un professionnel de la construction pour lancer le projet. Plusieurs options sont possibles, et vous pouvez choisir celle qui vous correspond le plus :

  • s’adresser à un constructeur de maisons individuelles,
  • solliciter un maître d’œuvre ou directement un architecte (obligatoire si la surface de la maison dépasse 150 m²),
  • construire votre maison en auto-construction.

Le constructeur de maison individuelle correspond généralement à l’offre la plus intéressante sur le plan du ratio coûts/panel de prestations, mais souvent c’est aussi l’offre la moins personnalisable.

Il est toutefois possible de trouver un juste milieu entre une maison clé en main par un constructeur et une maison sur-mesure, en auto-construction : il s’agit de la maison « prête à finir », dans laquelle vous n’avez plus qu’à réaliser les finitions vous-mêmes.  Une opportunité de recourir au DIY sur votre chantier, mais aussi de réduire un peu la facture finale. 

Ajoutez que chez Maison Castor, il existe 2 versions : la version en clos ouvert pour les gros bricoleurs et la version finitions

On peut le laisser mais ce n’est plus l’axe de MC. La stratégie de com est plus axée sur la fierté d’avoir contribuer à la construction de sa maison.

Simulez en ligne
votre capacité de financement

En quelques étapes seulement, obtenez gratuitement une estimation financière personnalisée de votre projet.

Simulez en ligne
votre capacité de financement

En quelques étapes seulement, obtenez gratuitement une estimation financière personnalisée de votre projet.

Évaluer votre budget de construction, et ses frais annexes

Le coût de construction d’une maison varie selon un grand nombre de paramètres : forme du bâti et niveaux, disposition des pièces, présence d’un sous-sol, d’un garage, choix des matériaux de construction… Autant d’éléments qui ont des conséquences non négligeables sur la facture finale de votre projet immobilier.

Le coût de construction varie de 1 200 € par m² en entrée de gamme, à plus de 3 500 € par m² pour une maison écologique et high-tech.

Entrent également dans le calcul du budget des coûts annexes qu’il ne faut pas oublier d’anticiper :

  • le prix du terrain,
  • les droits de mutation à titre onéreux (dits « frais de notaires ») du terrain,
  • le bornage du terrain,
  • les éventuelles études de sol,
  • les coûts de raccordement au réseau,
  • les coûts liés au système d’assainissement sans oublier,
  • enfin, les taxes et impôts divers.

Tous ces postes pèsent sur la facture et doivent être correctement évalués au moment de réaliser votre budget pour éviter les mauvaises surprises en cours de chantier.

Choisir un terrain à bâtir pour votre nouvelle résidence

Le choix du lieu où vous désirez vous installer mérite lui aussi attention et réflexion. Il va souvent conditionner votre quotidien une fois installé dans la maison.

Si la proximité des services publics et des commerces est souvent recherchée, elle augmente le coût des terrains à bâtir.

Il est donc tentant de chercher un terrain dans des régions au marché immobilier moins tendu, des secteurs plus éloignés des villes et des services pour obtenir un terrain au meilleur prix.

Or cet éloignement peut avoir des conséquences sur votre budget quotidien, notamment en coûts de déplacements (temps de trajet, achat d’une voiture et frais liés, présence d’un garage, etc.). Des scénarios à tester dans votre simulation de budget.

Terrains à construire et division parcellaire

Vous ne trouvez pas de terrains à bâtir dans les centres-bourgs ? Regardez du côté de la division parcellaire : il est possible de diviser en terrain déjà urbanisé en plusieurs lots, dans le but de densifier les lotissements des années soixante et soixante-dix, qui bénéficient de grandes parcelles. Avec la loi Climat et Résilience, votée en août 2021, qui oblige les communes à se diriger vers le zéro artificialisation, les communes devraient favoriser ce type de dispositifs.

Anticiper les délais de construction de votre maison

La construction correspond à une planification précise : comme chaque maison est unique, chacune dispose de délais qui lui sont propres.

Si vous passez par un constructeur de maisons individuelles, vous pouvez compter de 8 à 12 mois entre la signature du contrat de construction de maison individuelle (CCMI) et la remise des clés, si vous avez déjà acquis un terrain.

Ces délais sont difficilement compressibles, car ils correspondent à un planning de construction détaillé faisant intervenir différents corps de métier. Tous les professionnels (plombier, électricien, plaquiste, etc.) ne peuvent intervenir en même temps sur le chantier. En outre, la météo, comme des pluies très abondantes, peuvent avoir des conséquences sur le temps de séchage des matériaux.

Pendant la construction, il est possible, en tant que maître d’ouvrage, de visiter le chantier pour constater l’avancement des travaux et échanger avec le conducteur de travaux sur vos remarques et questions.

 

 

Vous souhaitez réaliser une partie des travaux vous-même, afin de limiter le budget construction ou pour le plaisir de contribuer à la construction de votre lieu de vie ? Il peut être intéressant d’opter pour un constructeur de maison individuelle qui connaît bien le marché local : l’occasion de personnaliser votre projet, et l’assurance de ne pas dépenser trop.

Besoin d'information ?
Téléchargez notre brochure.

Retrouvez toutes les informations sur le concept de maisons prêtes-à-finir avec Maison Castor. Pus vous participez, plus vous économisez !