Aménager et décorer

Les différents types de pose de carrelage

faire son carrelage soi même

Sommaire

Que vous ayez choisi la version Finitions ou la version Travaux dans la construction de votre maison prête à finir Maison Castor, la pose du carrelage vient à la fin du chantier : pour autant, c’est une étape qui ne s’improvise pas au dernier moment ! Dès la conception de votre cuisine et de votre salle de bain, vous devrez vous poser la question du choix des carreaux et du type de pose au sol et aux murs. Plusieurs manières de poser du carrelage sont possibles, on vous en présente 3 dans notre article !

 

Besoin d'inspiration dans votre projet ?
Téléchargez nos plans !

De plain-pied, à étage ou avec combles ? 2 ou 3 chambres, voire plus ? Avec ou sans garage ?

Maison Castor vous propose de télécharger gratuitement des exemples de plans pour vous aider à vous projeter dans votre future maison. 

Besoin d'inspiration dans votre projet ?

Téléchargez nos plans !

De plain-pied, à étage ou avec combles ? 2 ou 3 chambres, voire plus ? Avec ou sans garage ?

Maison Castor vous propose de télécharger gratuitement des exemples de plans pour vous aider à vous projeter dans votre future maison. 

Pour les débutants en carrelage : la pose droite

La pose droite est, comme son nom l’indique, la plus classique. Elle consiste à coller les carreaux de manière rectiligne. Le carrelage forme alors un ensemble cohérent et moderne. Cette pose est adaptée pour les petites pièces et les grands carreaux de carrelage.

C’est aussi la façon la plus simple de poser du carrelage, au sol comme au mur : pratique quand on aménage sa cuisine soi-même.

Carrelage pose droite

Pour les bricoleurs éclairés : la pose de carrelage en diagonale

La pose de carrelage en diagonale, ou oblique, est une variante de la pose droite. Elle donne une impression d’agrandissement à la pièce où elle est appliquée.

Elle est également bienvenue pour dissimuler les défauts de symétrie lors de l’aménagement d’une petite pièce, ou pour camoufler les irrégularités d’une pièce ancienne, en cours de rénovation.

Côté coûts, la pose de carrelage en diagonale est légèrement plus onéreuse qu’une pose droite, dans le sens où elle entraîne un nombre de chutes inutilisables plus important. Enfin, il est à noter que cette pose oblique est souvent choisie pour carreler les murs d’une salle de bains.

En savoir plus : découvrez notre tuto pour poser la plomberie dans une pièce d’eau

Pour les bricoleurs avertis : la pose de carrelage irrégulière

Il est tout à fait possible de varier à l’infini, les modes de pose de carrelages. Après quelques chantiers et expériences, vous pouvez par exemple :

  • varier les tailles des carreaux, tout en gardant la même tonalité : parfait pour conférer un rendu visuel plus travaillé, casser la monotonie sur une vaste surface ou délimiter les différents espaces de vie au sein d’une même pièce tout en jouant sur les lignes et les formes.
Carrelage mural cuisine
  • poser un carrelage en chevrons, ce qui aura pour effet d’accentuer la ressemblance avec un plancher par exemple. Ce type de pose convient à merveille pour les carrelages imitation parquet, de plus en plus tendance.
Carrelage chevron imitation parquet

Bon à savoir : les carrelages qui font illusion !

Les types de poses varient d’autant plus qu’aujourd’hui, les carrelages modernes en voient de toutes les couleurs, mais aussi de toutes les textures. Découvrez la gamme de carrelages texturés qui imitent le rendu visuel de l’ardoise, de la brique, du parquet, du béton, marbre, ou encore de vagues et de motifs 3D.

De quoi personnaliser vos murs et vos sols, et bénéficier de l’apport durabilité et faciliter d’entretien du carrelage !

Carrelage trompe l'oeil

Poser du carrelage : les astuces

La pose du carrelage n’est pas la partie la plus difficile d’une construction de la maison et demande peu d’outils à acheter : ce qui explique qu’elle est souvent envisagée par le propriétaire pour être réalisée en mode « DIY »*.

Si c’est votre cas, voici 7 conseils et astuces à connaître, avant de vous lancer :

  • il est important de partir d’un sol le plus régulier possible ;
  • privilégiez un chantier par une météo clémente (éviter les fortes chaleurs qui figent le mortier-colle ou les périodes d’humidité) ;
  • ne négligez pas la préparation et la quantité de mortier-colle à prévoir (3 à 5 kg par m²) ;
  • utilisez un tasseau fixé au sol pour aligner correctement la première rangée de carreaux ;
  • partez d’un carreau de base et progressez vers les murs par rangées perpendiculaires ;
  • prenez le temps de tapoter le carrelage posé à l’aide d’un maillet d’un maillet et d’une batte pour obtenir un rendu parfait ;
  • il est crucial de bien respecter le temps de séchage, avant d’appliquer le ciment-joint.

Enfin, ne sous-estimez pas le temps global requis par la pose du carrelage – depuis l’achat et transport des matériaux à la partie nettoyage – toujours un peu ingrate à l’issue de ce type de chantier.

*par soi-même.

nettoyage carrelage

Vous y avez pris goût ? Restez sur votre élan pour carreler votre terrasse ou vous lancer dans l’aménagement d’une terrasse en bois en prévision de l’été ?

Besoin d'information ?
Téléchargez notre brochure.

Retrouvez toutes les informations sur le concept de maisons prêtes-à-finir avec Maison Castor. Pus vous participez, plus vous économisez !